Corrida

Danse

L'opposition à la corrida est ancienne et fut autrefois justifiée par le risque pris par le torero plutôt que par les souffrances de l'animal. Au cours des dernières décennies, le débat oppose plutôt les sévices infligés à l'animal à la forme d'art traditionnel dont se réclame la corrida, débat résumé par le slogan de certains opposants : « la tortura no es cultura » (« la torture n'est pas de la culture »).

En écho au dernier aspect de cette opposition à la corrida, la pièce raconte la tauromachie, le combat du taureau pour la vie et dénonce la cruauté avec laquelle il est mis à mort.

Concept et interprétation: Séverine Zufferey


Tournées:

25 et 26 juin 1996, Barcelone (E)
6 juillet 1996, Auditorium Stravinsky / Montreux (CH) - Pièce courte sélectionnée pour le Congrès National de la Jeune Chambre Économique.